L’empreinte Américaine en Aquitaine

Souvent méconnu du grand public, l’empreinte Américaine à Bordeaux est considérable ! Au niveau commercial, diplomatique, militaire ou culturel, le continent Américain a véritablement marqué Bordeaux et le sol Aquitain. Partez à l’aventure et découvrez les nombreux trésors Américains encore visibles sur notre territoire. Histoire, culture, économie…Il existe de nombreuses traces du passage des états-uniens à Bordeaux et dans sa région au fil des époques.

Témoignage de cette belle relation entre Bordeaux et le Nouveau Continent, le Consulat des États-Unis d’Amérique est le premier poste diplomatique établi par le pays. C’était en 1778, seulement 2 ans après la naissance du pays. Cet acte témoigne de la richesse de cette relation.

L’étroite relation commerciale entre le port de la lune et les Américains

Bordeaux étant un carrefour d’échanges international, sa relation avec les États-Unis est surtout basée sur le commerce portuaire. Le port de la Lune est donc  la première raison de la présence Américaine sur le sol Bordelais. Grâce à une stabilité commerciale et financière ainsi qu’une situation pérenne, les rapports vont donc se solidifier et entraîner des longues années d’échanges et de sympathie. Vous aussi lors de votre voyage, longez le port de Bordeaux et découvrez par vous-même la beauté des lieux.

Outre l’aspect économique et commercial, la connexion entre Bordeaux et les Etats-Unis va bien plus loin puisque que le Marquis de La Fayette quitta la France pour son premier voyage vers les côtes Américaines à partir de Bordeaux en 1777. En effet, La Fayette n’a pas effectué son premier voyage vers l’Amérique avec l’Hermione mais avec un bateau nommé La Victoire. Vous aussi venez découvrir le magnifique port de Bordeaux. Plongez dans une époque triomphante où le port de la Lune était prisé par les plus grands commerçants et navigants.

Les vestiges d’un passé Américain sur le sol girondin pendant la Première Guerre Mondiale

Les Américains n’ont pas uniquement marqué l’histoire de Bordeaux et de son port. En effet, en 1917 il y a une arrivée massive de soldats Américains en France et notamment à Bordeaux. Bordeaux devient le quartier général de la n°2 du Service of Supply du corps expéditionnaire Américain. Le but de ce quartier général était de réceptionner et d’organiser le ravitaillement et l’approvisionnement. Loin des zones de fronts, Bordeaux servait de base de repli pour accueillir les blessés.

Durant cette période, les Bordelais vont découvrir la culture Américaine, encore très peu connue en France. Par exemple, le jazz va rapidement se développer et s’implanter dans la ville. En effet, les bordelais vont être les premiers à découvrir ce style musical, il paraitrait même que l’un des premiers concerts de Jazz fut organisé à Bordeaux ! L’attrait pour le jazz va perdurer bien après la guerre, symbolisant la liberté et la paix pour les Bordelais.

Présents pour contribuer aux efforts de guerre, les Américains vont véritablement marquer le territoire girondin. D’un point de vue architectural, les soldats vont construire des centaines de mètres d’appontements, des kilomètres de voie ferrée en seulement quelques mois. La construction de ces installations militaires était nécessaire pour que les navires outre-Atlantique s’amarrent pour débarquer le matériel d’approvisionnement pour le déploiement. Pendant cette 1ère guerre mondiale, des hôpitaux de fortunes de dimensions jusqu’alors inégalées sont construits dans la région de Bordeaux.

L’empreinte Américaine dans le vignoble Bordelais

Les Américains vont aussi marquer l’histoire par leur passage dans le vignoble bordelais. En effet, celui-ci jouit d’une grande et belle notoriété aux États-Unis ce qui explique la forte présence des Américains dans le vignoble.

Thomas Jefferson, 3ème président des États-Unis, grand passionné d’œnologie se prit de passion pour le vignoble Bordelais. Amateur de vin et des grands Châteaux de Bordeaux, Thomas Jefferson y séjourna durant quelques jours où il nota la hiérarchie des crus, les terroirs, la qualité du vin…
Fin dégustateur, il se prendra de passion pour le Château d’Yquem et notamment pour son millésime 1784 dont il commanda de nombreuses bouteilles tout au long de sa vie. De retour aux États-Unis, il recommanda à ses nombreux amis célèbres les vins du bordelais.

Voyagez dans le temps à travers les nombreux Châteaux, témoignage de cette présence Américaine. En effet, l’empreinte américaine dans le vignoble bordelais est très forte. Des Américains sont d’ailleurs à la tête de quelques domaines. Comme par exemple le château Fonplégade avec la famille Adams qui est propriétaire depuis 2003 ou encore le Château Pabus possédait par l’américain Robert S. Dow.

Le Château de Rastignac en Dordogne pourrait être à l’origine de l’inspiration pour la Maison Blanche. En effet, Thomas Jefferson se serait inspiré de ce château lors de sa venue en France. Réalité ou simple coïncidence, de nombreux débats prennent part autour de ce mystère. À travers de nombreuses époques, la présence Américaine en Aquitaine s’est toujours fait ressentir. De nombreux lieux témoignent encore de ce passé Américain dans la Belle Endormie et sa région. Vous aussi, glissez-vous dans la peau du 3ème président des États-Unis et découvrez les grands vignobles.

Vous aussi, découvrez les trésors de l’Aquitaine tout en enrichissant vos connaissances. À travers ce voyage historique sur les pas des Américains, prenez le temps de vous retrouver et laissez-vous séduire par ces magnifiques paysages.

© Crédit photo : MOSSOT

Most Recent Projects

Start typing and press Enter to search